Archives par mot-clé : Jeu

Benoît Servant : l’empire du leurre

L’auteur s’intéresse à la polémique sur la dangerosité des NTIC pour la santé mentale des adolescents. Il relève chez les « défenseurs » des NTIC un déni du problème soulevé par leur usage excessif et de l’importance du lien interhumain, une affirmation discutable de leur valeur auto-thérapeutique, et un usage détourné de concepts psychanalytiques. Il rattache cette position à une intolérance à l’altérité interne et externe propre à notre modernité et favorisée par la virtualisation de l’expérience.

Adolescence, 2016, 34, 1, 179-189.

Silvia Lippi : Kontakthof : le groupe et la danse

À travers l’analyse du spectacle Kontakthof avec des adolescents de plus de quatorze ans, de Pina Bausch, nous interrogerons le corps, le désir, la castration, le rêve et l’identification à l’adolescence. Nous verrons comment peut se constituer un groupe qui ne se rassemble pas autour d’un idéal protecteur, mais à partir du désir. Ce désir est en rapport avec le rêve et le jeu, et se manifeste à travers la pratique de la danse.

Adolescence, 2016, 34, 1, 167-176.

Laure Karsenty : ronda de capoeira : ¡juguemos la violencia camarada!

Este artículo propone de abordar la capoeira afro-brasilero entre lucha y danza en relación con el proceso adolescente. La singularidad de esta actividad y de su dispositivo, la roda (ronda), pone en juego y de manera particular: el cuerpo, una posible sublimación de la violencia y una propocisión de encuentro narcísico y objetal al interior de un marco que contenga. Ese juego corporal creativo, se articula con la vida pulsional adolescente. El podría ser desarrollado como mediación terapéutica interesante y pudiendo sostener el trabajo de subjetivación: se trataría de proponer a esos adolescentes de poner en acción su violencia pubertaria pasando por el juego.

Adolescence, 2014, 32, 2, 377-387.

 

Laura Karsenty : ronde de capoeira : jouons (la violence) camarade !

Cet article propose d’aborder la Capoeira, art afro-brésilien entre lutte et danse, en lien avec le processus adolescent. La singularité de cette activité et de son dispositif, la Roda (ronde), met en jeu de façon particulière : le corps, une possible sublimation de la violence et une proposition de rencontre narcissique et objectale à l’intérieur d’un cadre contenant. Ce jeu corporel créatif s’articule avec la vie pulsionnelle adolescente. Il pourrait être développé comme médiation thérapeutique intéressante en soutenant le travail de subjectivation : il s’agirait de proposer à ces adolescents d’agir leur violence pubertaire en passant par le jeu.

Adolescence, 2014, 32, 2, 377-387.

Philippe Gutton : le virtuel et ses conduites

 

Le Virtuel pubertaire (avec un grand “ V ”) serait formulation du réel lacanien, lors de la métamorphose pubertaire. Les conduites virtuelles des adolescents l’éviteraient avec quelques risques en visant néanmoins cette aspiration profonde. Distractions, elles reflètent une aliénation par l’image et ses techniques dont serait néanmoins attendu un travail de subjectivation. Le faux pourrait avoir de l’avantage dans la quête du vrai.

Frédéric Lefevere, Thierry Rochet : entre jeu et rêve, la prise en charge d’adolescents en balnéothérapie

 

Une fois posée une instance corps, il est souvent pointé combien celle-ci est mise à mal par le processus pubertaire. À l’inverse, nous souhaitons montrer comment les dispositifs médiatisés et en particulier la balnéothérapie trouvent une légitimité toute particulière à l’adolescence, en ouvrant une voie de restauration de cette instance qui pourra retrouver, au décours du processus psychothérapique, son statut de vecteur de figuration.

Anousheh Machouf, Marie-France Gauthier, Tomas Sierra, Cécile Rousseau : se raconter autour du jeu et jouer autour d’une histoire pour se bricoler une identité

L’Équipe de Recherche et d’Intervention Transculturelle (ÉRIT) a développé pour le milieu scolaire une intervention préventive pour les jeunes immigrants ou réfugiés. Celle-ci se compose d’un programme d’ateliers d’expression créatrice nommé Théâtre-Pluralité, qui utilise le jeu social et théâtral afin de permettre aux jeunes de naviguer entre leurs multiples appartenances, et d’élaborer leurs expériences passées et présentes. Les ateliers ont pour but de faciliter la réappropriation et le partage d’histoires personnelles et collectives de ces adolescents.

Adolescence, 2013, T. 31, n°3, pp. 551-563.